5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 12:14

titre original "The big fix"
année de production 1978
réalisation Jeremy Kagan
musique Bill Conti
interprétation Richard Dreyfuss, John Lithgow, F. Murray Abraham


La critique de Didier Koch

Jeremy Kagan est quasiment inconnu au bataillon en Europe. Auteur de douze films en trente ans de carrière (de 1975 à 2002), il s'était fait remarquer dès l'âge de 26 ans par la mise en scène d'un épisode la série "Columbo" (2ème saison). En 1977, "Heroes" avec Henry Winkler (héros de la série "Happy days"), Sally Field et Harrison Ford inaugure, presque en toute confidentialité, la vague des films s'interrogeant sur le retour déceptif des vétérans du Vietnam. Mais c'est en 1978 qu'il donne sans doute son meilleur avec "The big fix", film policier au ton décalé puisant sa filiation baba cool directement chez le grand Robert Altman qui, avec Elliott Gould, vient de dynamiter l'image du privé dans "The long goodbye".

Richard Dreyfuss, le héros choisi par Kagan et l'Universal est alors en pleine ascension et il vient de recevoir l'Oscar pour "Adieu, je reste", après avoir percé dans "Les dents de la mer". Il incarne Moses Wine, détective industriel de confession juive, ancien militant universitaire d'extrême gauche se trouvant par amour embrigadé dans une enquête visant à empêcher une tentative de déstabilisation d'un candidat à l'élection de gouverneur de Californie.

L'entame du film, très sautillante, semble nous embarquer vers une comédie policière. Ce qui se confirme pendant un gros premier tiers du métrage, le portrait de Moses et de sa fratrie étant des plus réjouissants et primesautiers, truffé de petites private jokes du meilleur effet, des rapports taquins de Moses avec sa tante ancienne passionaria révolutionnaire qui refuse de garder ses enfants, jusqu'aux rapports incongrus qu'il entretient avec le nouveau petit ami de son ex-épouse, en passant par ses jeux amoureux avec une ancienne copine de faculté qu'il tente de séduire par une excentricité mutine.

Sur ce ton badin et très entraînant, l'enquête n'en poursuit pas moins son cours jusqu'à un évènement dramatique, qui nous plonge brutalement dans une réalité beaucoup moins idyllique, même si la décontraction de Moses reste de mise. Se découvrent alors les dessous peu reluisants de la politique américaine sur un fond de suspense très bien entretenu par Kagan et Dreyfuss tout à leur affaire. Au passage, seront égratignés les anciens gauchistes reconvertis (F. Murray Abraham dans une apparition très convaincante) et les affairistes corrompus.

La décontraction de Dreyfuss, qui prolonge ici son personnage d'adolescent attardé des "Dents de la mer", est vraiment communicative, et l'on ne s'ennuie pas une seconde dans un film très bien rythmé par des ruptures de ton toutes bien pensées. La musique de Bill Conti donne la touche finale à ce petit joyau du film de privé qui avait été remarqué à sa sortie en France par quelques revues cinématographiques confidentielles comme Starfix. Mais "The big fix", très mal distribué, n'est resté connu que de quelques initiés.

Le film passe de temps à autre sur le câble sous le titre français "La grande triche". Une sortie DVD s'impose. Ne loupez sous aucun prétexte le cocktail savoureux proposé par Jeremy Kagan si le film passe à votre portée.

Loading

 SÉLECTIONS DE FILMS DES ANNÉES 70
 ♦ Top 50 des années 70
 ♦ Top 100 des années 70
 ♦ Best of par genre des années 70
 ♦ Le top 10 des années 70 de Sébastien

 

 PISTES DE LECTURE
 ♦ Le cinéma des années Reagan, c'est quoi ?
 ♦ Le cinéma des années Clinton, c'est quoi ?
 ♦ Le cinéma des années Bush, c'est quoi ?
 ♦ Ouvrages
 ♦ Conférences de Jean-Baptiste Thoret 
 ♦ Emissions de radios

 

 ♦ L'assassinat de JFK
 ♦ L'affaire du Watergate

 ♦ La guerre du Vietnam
 ♦ Autres interventions militaires dans le monde

 ♦ 246 years a slave
 ♦ He had a dream
 ♦ Across 110th Street
 ♦ Blaxploitation
 ♦ New Jack cinema

 ♦ L'Amérique sur le ring
 ♦ Blue collar
 ♦ Very bad trip
 ♦ On the road again
 ♦ Oh my gore!
 ♦ Hollywood selon Hollywood
 ♦ Mon Président, ce héros  
 ♦ La Grande Dépression des années 30
 ♦ Red scare

 

 Producteurs et productrices
 ♦ Monteurs et monteuses
 ♦ Maquilleurs

 

 ♦ Récompenses par année
 ♦ Fantastique et science-fiction

Le coin du nanar
Villes américaines
Into the deep
Carsploitation
Catastrophes / Post-nuke (post-apocalyptique)

 SCÉNARIO
 ♦ Scénaristes
 ♦ Prix Edgar Allan Poe
 ♦ Du roman à l'écran
 ♦ Remakes & reboots
 ♦ Adaptations de comics
 ♦ Biopics (films biographiques)
 ♦ Du petit au grand écran

 

 ♦ Chefs-opérateurs (directeurs photo)
 ♦ Chefs costumiers et chefs costumières
 ♦ Directeurs artistiques et chefs décorateurs
 ♦ Effets visuels 
 ♦ Affiches
 ♦ Génériques

 

 MUSIQUE
 ♦ Compositeurs (musique instrumentale originale)
 ♦ Musique classique & opéra
 ♦ Jazz & ragtime
 ♦ Chansons